Matsue est un forum de barges... Mais ils sont gentils et chaleureux

 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 10. Les Superstitions Japonaises - Les Religions au Japon

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Directeur
Le Fondateur - Le Directeur

avatar

Masculin Messages : 372
Date d'inscription : 29/11/2011

Feuille de Personnage
Âge : 52 ans
Club :
Logement (avec numéro): Appartement 0

MessageSujet: 10. Les Superstitions Japonaises - Les Religions au Japon   Mar 26 Juin - 14:45

Le pays du soleil levant est plein de ressources technologiques.
Pourtant, ses habitants n'en restent pas moins traditionnalistes et spirituels.
Kurokawa-Senseï a rassemblé pour vous et vos Role Play, les superstitions les plus courantes.

Superstitions japonaises
  • Lorsqu’un japonais consulte un calendrier, il ne regarde pas seulement la date ou le jour de la semaine. Il vérifie si ce jour porte bonheur nommé "taian" ou malheur nommé "butsumetsu". Ce dernier correspond au jour de la mort de Bouddha, l'équivalent d'un vendredi 13, en France. Les japonais voient alors le mal partout : ils évitent de sortir et de voyage jusqu'à reporter leur lune de miel. A l'inverse, un taian annonce une journée de belle fortune. Les familles en profitent pour fixer leur date de séjours, si ce n'est pas la date de mariage en elle-même pour les couples et sortent plus volontiers de chez eux.

  • Ils ne plaisantent pas non plus avec les esprits. De nombreux talismans existent pour protéger les personnes du mal. Quand ils sont déprimés, les japonais ont l’habitude de consulter des voyants, présents dans les rues commerçantes comme toute autre boutique.
    Si la situation ne s’améliore pas, ils se rendent dans les sanctuaires shintoïstes, où ils trouvent des grigris et peuvent parler à un prêtre. Ils prient également leur ancêtre de leur apporter de la chance comme de veiller sur eux.


Superstitions astrologiques chinoises
  • L’horoscope est souvent utilisé pour vérifier la compatibilité entre deux personnes, notamment pour les propositions de mariage. Il existe ainsi des combinaisons favorables et défavorables entre les différents signes et pour chacun d'eux, des traits de caractères prédominants et un comportement particulier y sont associés.
    • Les femmes nées pendant l’année du cheval, "Hinoe-Uma" sont réputées pour enterrer leur mari, c'est-à-dire qu'il y a un fort risque que son époux décède avant elle.
      Il est préférable selon les "règles" astrologiques en vigueurs qu'elles se marient avec un homme né en année du tigre ou du chien et évitent les hommes nés en année du rat.
      Les années du cheval : 1930, 1942, 1954, 1966, 1978, 1990, 2002, 2014.
    • La même croyance existe dans la région du Kansaï pour les femmes nées lors de l’année du bélier, "Hitsuji".


  • Le Yakudoshi correspond à votre année d'infortune. La période néfaste commence au nouvel an précédant l'anniversaire fatidique. Il est déterminé en fonction de votre âge.
    Pour les hommes, il correspond à leur 25ième, 42ième et 61ième anniversaire.
    Pour les femmes, il s'agit de leur 19ième, 33ième et 37ième années.
    Les 33ième et 42ième (4 - Shi, 2 - Ni. "Shi Ni" signifiant La Mort) anniversaires seraient, en particulier, des années dangereuses avec un fort risque de grand malheur. Par conséquent, beaucoup de japonais pensent qu'il est nécessaire de prendre des précautions à l'avance et certains conseillent même de les faire l'année précédant et l'année suivant cette période néfaste. Du reste, durant l'année précédente appelée Maeyaku, un présage est supposé apparaître pour prévenir de ce grand malheur. Il est possible de se procurer des talismans à porter sur soi ou à placer en évidence au domicile.

    Dans les sanctuaires Hachiman, les 18 et 19 janvier, est pratiqué un rituel harae appelé yakubarai au cours duquel un prêtre récite une prière en agitant une baguette onusa au-dessus des personnes entrant dans une année néfaste ou l'année précédente la période de malheurs.


Autres superstitions
  • Lors de vos visites à un proche à l’hôpital, offrir des fleurs coupées sans les racines est un signe de bienveillance car les racines pouveut signifier un séjour long.
    Il est dit que plier 1000 grues en papier permet d'exaucer un vœu. Les offrir aux malades pour qu'ils guérissent plus vite est un fait réel au Japon.
    En japonais, le chiffre 4 a la même prononciation que le mot mort, "shi" et le 9 se prononce comme le substantif du mot souffrance, "". Dans un hôpital, vous ne trouverez donc pas de chambre 4 et 9.

  • Pour ne pas angoisser, il faut feindre d’écrire trois fois le caractère signifiant "personne" sur la paume de sa main puis, faire semblant de l’avaler. Cela permettrait d'effacer le stress au cœur de l'être.
  • Croiser une araignée le matin est un bon présage. A l'inverse, en apercevoir une, le soir, porte malheur. En France, une expression affirme le contraire : "araignée du matin, chagrin : araignée du soir, espoir".
  • Il ne faut jamais pointer ses baguettes sur quelqu’un, ni les planter dans la nourriture, ni les croiser et encore moins de donner la béquer à une autre personne par leur intermédiaire. Ces gestes font partie des rites funéraires. En France, il existe la superstition que croiser deux couverts sur une table provoque un malheur.
    Egalement, les japonais ne dorment jamais la tête exposée vers le nord car c'est ainsi que le corps des défunts est enterré.
    Enfin, lors d'un enterrement, si un corbillard passe ou à proximité d'un cimetière, il est de coutume de cacher ses pouces, surtout pour les enfants. Au Japon, ils représentent les parents. En les cachant, ils sont ainsi protégés de la Mort.

  • Croiser un chat noir dans la rue et qu'il traverse devant vous, porte malheur.
  • Si une personne éternue une fois, il s'agit qu'un individu souhaite son bien. Deux éternuements indiquent que certains la critiquent. Enfin, éternuer trois fois signale simplement qu'elle s'est enrhumée.
  • Quand une étoile filante a la sympathie de laisser une personne la regarder, il faut aussitôt faire trois vœux sans les énoncer pour qu’ils se réalisent.
  • Quand une hirondelle vole près du sol, elle prédit la pluie.
  • Si un lacet se casse, un événement malheureux vient de survenir.
    De même, si un objet précieux sentimentalement se brise, un malheur va arriver à son propriétaire.

  • Une recommandation pour les enfants, autrefois, pour leur apprendre le savoir-vivre est devenue superstition : il ne faut pas se coucher après avoir mangé sous peine de se transformer en vache.
  • Il ne faut pas se couper les ongles, le soir. Il y a un risque de ne pas voir ses parents lors de leur décès.
  • Toute personne sifflant la nuit risque de se faire attaquer par un serpent, un voleur ou un monstre.
  • Pour éviter la foudre lors d'un orage, il faut dire "kawabara kuwabara". Il n'a pas de signification particulière, il puise cependant son origine dans le fait que le dieu du tonnerre n'aime pas le mûrier, appelé "kuwa". Le terme "bara" signifie champ.
    Une coutume veut aussi que toute personne se cache le nombril lors du tonnerre pour ne pas le perdre.

  • Pour toute demeure construite, il est nécessaire d'organiser au préalable, une cérémonie dénommée "Jichinsai" pour l'Esprit de la terre afin qu'Il ne la détruise pas.
    Le Kasô est un art ésotérique architectural d'agencement des plans d'une maison pour qu'elle n'attire pas le mauvais sort.

  • Le "ketsu eki gata" est une pratique ésotérique selon laquelle il serait possible de prédire la personnalité d'un individu en fonction de son groupe sanguin.
    Egalement, le Tesô permettrait la lecture des lignes de la main. Il existe aussi une lecture des traits du visage.

Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-matsue.forumgratuit.org
Le Directeur
Le Fondateur - Le Directeur

avatar

Masculin Messages : 372
Date d'inscription : 29/11/2011

Feuille de Personnage
Âge : 52 ans
Club :
Logement (avec numéro): Appartement 0

MessageSujet: Re: 10. Les Superstitions Japonaises - Les Religions au Japon   Mar 26 Juin - 14:45

La spiritualité est fortement importante au Japon.
Kurokawa-Senseï a assemblé une base d'informations concernant les religions pratiquées
pour nourrir vos Role Play et approfondir vos personnages.

Le shintoïsme

  • Le shintoïsme ou "la voie de dieu", est la religion indigène du Japon.
    Ses divinités nommées kami sont censées veiller sur tous les éléments de la nature. Elles sont vénérées à travers des milliers de sanctuaires répandus dans tout le pays. Cette croyance est à l’origine de nombreux rites fondés sur la purification et d’autres traditions similaires venues de Corée et de Sibérie. En 1870, le shintoïsme est officiellement reconnu comme religion d’Etat et ce jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

  • De nos jours, le shintoïsme compte peu de pratiquants "exclusifs". En effet, bien que les Japonais aient gardé certains de ses rituels, la plupart les mêlent à des pratiques bouddhiques. Ainsi, les cérémonies de mariage se déroulent suivant les rites shintoïstes, tandis que les funérailles suivent habituellement les rituels bouddhiques.
    Les Japonais restent tout de même fidèles à cette religion ancestrale se caractérisant désormais par l’émergence d’un shintoïsme sectaire. Aujourd'hui, il existe plus d’un millier de sectes différentes comme le Shintô Honkyoku et le Shintô Kyôdan. L’évolution de ces sectes a donné naissance à d’autre rassemblements, familièrement émis sous-sectes, comprenant environ plus d’un million d’adeptes.


Le bouddhisme

  • Né en Inde, le bouddhisme a été importé au Japon par des moines du continent asiatique, vers le VIième siècle. Cette croyance a pris des formes tout à fait particulières et s’est développé rapidement via les différentes écoles implantées dans l’archipel japonais.
    Pratiqué par les samouraïs, le bouddhisme est devenu la religion nippone par excellence. Cependant, en raison du manque de soutien officiel par le gouvernement et d’une opposition farouche des adeptes du shintoïsme, cette nouvelle croyance n’a pas pu réellement se propager. C’est seulement après la Seconde Guerre Mondiale qu’elle a connu un nouvel essor et ses rituels comme sa morale imprègnent aujourd’hui la vie des japonais.

  • Parallèlement au shintoïsme sectaire, de nombreuses sectes bouddhiques se sont développées au fur et à mesure des années. La plus connue d’entre elles est Tenri-Kyô, fondée pendant la période Meiji lors d’un conflit opposant des adeptes du shintoïsme. Certaines sectes modernes continuent actuellement à voir le jour, regroupant plusieurs millions de fidèles.

  • Sadô. La "Voie du thé". Il désigne la cérémonie du thé, origine probablement bouddhique. Le thé permettait aux moines de se concentrer durant la méditation. Les rites se sont développés autour du partage du thé. Au cours de l’histoire, de nombreuses écoles de thé ont été créées, chacune appliquant les règles des grands maîtres du temps passé.
    Ikebana nommé aussi Kadô. La "voie des fleurs". Il désigne l’art floral pour honorer les divinités. Il s’est développé durant la période Muromachi. L’arrangement suit des règles strictes pour la représentation du ciel, de la terre et des hommes. Il existe donc diverses manières de présenter les fleurs et les branchages dans un vase ou sur un plat. Le Japon compte aujourd’hui environ 3000 écoles et plus de 20 millions d’adeptes, principalement des jeunes femmes.


Le christianisme

  • Le christianisme apparaît pour la première fois au Japon au milieu du XVIième  siècle, introduit par des missionnaires espagnols et portugais débarquant sur l’archipel.
    Mais, Toyotomi Hideyoshi, hostile aux étrangers, s’oppose à la propagation de cette religion et l’interdit en 1587. A l’époque Edo, Tokugawa Ieyasu proscrit à son tour le catholicisme. Les chrétiens finissent par se révolter et rencontre la colère des bouddhistes, se sentant envahis par les étrangers occidentaux. Un conflit sans précédent éclate au cours duquel 35000 chrétiens trouvent la mort. En 1639, le Japon est fermé aux étrangers.
    La situation s’améliora seulement avec l’effondrement du Bakufu et la Restauration de Meiji en 1868.

  • Aujourd'hui, le christianisme est accepté mais il reste encore la religion la moins pratiquée et avec le moins d'adeptes.
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-matsue.forumgratuit.org
 
10. Les Superstitions Japonaises - Les Religions au Japon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Islam rejoint les autres religions
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version
» Petite pensée pour le Japon
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Des Informations importantes le 08 Janvier 2013 au Japon !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Matsue :: La Réglementation :: L'Inscription :: Albums-
Sauter vers: