Matsue est un forum de barges... Mais ils sont gentils et chaleureux

 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J'aimerais pouvoir crier } Ren Tomoharu [Etape "Modifications"]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Tomoharu

avatar

Féminin Messages : 3
Date d'inscription : 14/07/2018

Feuille de Personnage
Âge :
Club :
Logement (avec numéro):

MessageSujet: J'aimerais pouvoir crier } Ren Tomoharu [Etape "Modifications"]   Dim 15 Juil - 14:27

Carte d'identité

  • Avatar : Garçon aux cheveux noir by Re° (Lien ici de la page de l'artiste)

  • Nom : Tomoharu qui signifie "Accompagne le printemps"
  • Prénom(s) : Ren qui signifie "Lotus"
  • Surnom(s) : Aucun pour le moment
  • Âge - Date de Naissance (Jour et mois) :  20 ans - 10 juillet
  • Groupe sanguin : Ren est du groupe sanguin AB+, ce qui fait de lui un receveur universel, mais il ne pourra donner du sang qu'à des AB+.
  • Nationalité : Japonais
  • Orientation sexuelle : Biromantique, il est attiré sentimentalement par les hommes autant que par les femmes. Il n'est pas très à l'aise avec le sexe et tout ce qui va avec, étant plutôt timide et pudique. Cela se rapproche de panromantique, mais ce terme a été créer afin de différencier entre les différents genres, il existe des homoromantique qui sont des personnes attiré sentimentalement par d'autres qui sont même genre ou encore des hétéromantique qui sont attirés sentimentalement par des personnes du sexe opposé.
  • Classe et section / Matière enseignée / Statut : Première année de prépa - Section scientifique - Fait plus précisément des études en botanique qui est la science consacrée à l'étude des végétaux dans différentes facettes. Une étude longue et studieuse où les plus courageux peuvent attendre un doctorat, soit 8 ans après le bac.
  • Interne ou Externe ? :  Il est interne.
  • Un Club, si vous le souhaitez :  Il pourrait en rejoindre un, s'il y trouve un intérêt, mais pour le moment il ne fait partie d'aucun club.

  • Qualités - Défauts : Affectueux, attentionné, calme, curieux, studieux, manque de confiance en lui, timide, méfiant, solitaire.

  • Passion : Il aime beaucoup les fleurs. Sa mère est fleuriste, Ren l'a beaucoup aidé à sa boutique et c'est très vite intéressé à c'est être qui vit dans un profond silence un peu comme lui. Leur forme, leur couleur, leur parfum... Sa fleur préférée est le muguet. Il aurait pu très bien finir fleuriste comme ça mère, mais avec de l'encouragement il a décidé d'aller plus loin dans ses études.

  • Peurs / Phobie : Le jeune homme est nyctophobie, se qui signifie qu'il une peur intense  de l'obscurité.  Cela déclenché par l'ignorance de ce qui pourrait arriver dans un environnement sombre, où la vue devient inefficace ou tout simplement la peur de devenir aveugle. C'est une normalement une peur enfantine, qui se perd au fils des années, mais de nombreux adultes continue d'en souffrir. De ce fait, Ren dors toujours avec une petite source de lumière que ça vient de son téléphone ou d'une vielleuse et il a toujours une lampe torche dans son sac.

  • Lien tissé (non obligatoire) : /


Caractère

  • U N E          B U L L E •

    Quand vous regardez Ren, imaginez une bulle autour de lui. C'est une bulle qui capture le son, mais rien ne sort en retour. Il a beau rire, pleurer, crier, rien ne traversera la bulle pour vous atteindre, il est coincé dedans et il n'arrive pas à s'en sortir. Cette bulle, c'est son imagination, ses rêves, un monde qu'il a construit, un monde muet. Il aime bien sa bulle, elle est confortable, voire même réconfortante, elle le protège des personnes malveillantes, car quand il est enfermé ainsi dedans, il s'approche très peu des personnes qu'il y a autour de lui, sois par timidité parce qu'il n'a pas l'habitude du contact humain ou tout simplement parce qu'il n'a pas envie de s'y intéresser. C'est comme si le monde autour de la bulle devenait flou et que seules les choses qui intéresse le jeune homme sont encore net. Mais parfois, cette bulle peut être plus un handicap qu'un abri, à force de trop rester dedans, Ren est la plupart du temps isolé dans son coin, il n'arrive pas à s'intégrer, ce qui fait de lui quelqu'un de solitaire. Alors qu'en réalité, il adore avoir une présence prés de lui, surtout si elle est bienveillante, cela lui apporte un genre de réconfort, ça le rassure et le met en confiance. C'est comme si vous avez ouvert une fente dans la bulle, peut-être qu'a force vous réussiriez à y entrer ou à le faire sortir.

    Mais cela prend beaucoup de temps, car à cause de sa timidité et de son isolement, le jeune homme est assez méfiant avec les inconnus. Si vous désirez vous approcher de lui, il vaut mieux y aller en douceur et petit à petit. Cela peut commencer sur un sujet que vous pourriez avoir en commun, comme par exemple un livre, ceux que Ren préfère sont les histoires d'aventure, que se soit imaginaire ou réelle, car ça le fait voyager. L'écriture aussi peut être un point de départ, il aime bien écrire un peu, ça l'aide parfois quand il a quelque chose sur le cœur, vous savez ! Quand on écrit sur une feuille avant de la jeter à la poubelle, c'est censé soulager votre esprit et bien Ren fait souvent ça ou alors il les range dans une boîte plutôt que de les jeter à la poubelle, de peur que des petits fouineurs viennent chercher quelques infos. Vous pouvez aussi lui parler de musique, il adore ça et il est très curieux sur ce sujet, ouvert à tous les styles, mais il a une préférence pour les musiques orchestrales, étant donné que son audition s'améliore, il s'amuse à deviner les instruments qu'ils pourraient y avoir dans la mélodie.

    Après vous pouvez vous intéresser sur ce qu'il fait, par exemple sur ses études, il vous rendra l'appareil en vous retournant la question. Lui, il fait des études pour être botaniste, au début, il voulait simplement être fleuriste et aider sa mère dans sa boutique, mais c'est avec les encouragements de sa famille qu'il a décidé d'aller plus loin. On ne dirait pas comme ça, mais il aime beaucoup les fleurs. Elles sont aussi muettes, elles ont leurs propres langages, sont attentives à tout ce qu'il y a autour d'eux, mais contrairement à lui, elles sont capables de s'adapter aux mondes qui les entourent. Être botaniste ce n'est pas seulement des personnes qui s'exclament en voyant une fleur ou une plante ! Que ce soi au niveau moléculaire, génétique et biochimique, organite, cellulaire, tissus ou organes, le monde végétal aussi silencieux soit-elle, conservent encore un bon nombre de secrets. Si ce domaine vous intéresse, ne serait-ce que de connaître le langage des fleurs, Ren se ferrait sans doute un plaisir de vous partager ses connaissances.

    Puis enfin, la manière la plus simple de se rapprocher de lui est de l'aider dans son travail. En effet, Ren est quelqu'un qui manque beaucoup de confiance en lui, il fait partie de ce groupe de personnes qui a besoin d'être encouragé et félicité pour la moindre petite chose qu'ils font ! Une aide dans les devoirs ou les études est toujours la bienvenue, c'est un geste que le jeune homme n'oubliera pas et le rassura sur vos intentions. Cela peut paraître insignifiant pour vous, surtout sur le travail en question est une petite chose futile, mais croit moi, cela est très important pour Ren de savoir que ce qu'il fait, c'est bien et qu'il va réussir. Cela ne veut pas dire on plus qu'il faut tout le temps l'encourager, s'il fait une erreur ou une bêtise, il ne faut as hésité à le réprimander, il ne vous en voudra pas.


    P E U R         D U          N O I R •

    Il évite la plupart du temps d'étaler ses émotions devant les autres, le rendant assez calme, un calme que son frère lui a transmis. Il n'y avait pas plus calme que lui, il vivait sur un petit nuage, ses gestes et ses paroles étaient lents, il prenait juste le temps et arrivait bien à gérer ses émotions. Étant malade, une émotion trop forte pouvait lui provoquer une crise. Comme sans doute, tous les petits frères, Ren l'imita, il apprit tout comme lui a contrôlé ses émotions et à rester calme. Cela permettait d'éviter à Ran d'être confronté à la tristesse ou à la couleur de son petit frère. Ça, plus le fait qu'il soit timide et méfiant fait de lui quelqu'un de pratiquement d'invisible, si on ne prend pas au moins la peine de vérifier sa présence.

    Cela révèle une grande partie de Ren, c'est un véritable froussard qui ne supporte pas les histoires de fantômes, de monstre, prenant même au sérieux les superstitions. On peut facilement déclencher sa peur et cette dernière part difficilement, il peut avoir des nuits blanches ou alors dormir très peu. Psychotant sur le moindre son et le moindre mouvement d'ombre, son imagination pouvant même y jouer un rôle, faisant apparaître dans l'obscurité ce que Ren craint le plus, l'inconnue. On le traite souvent de froussard, de gamin qui a toujours une petite veilleuse près de son lit ou une lampe torche dans son sac. Même si vos propos moqueurs le blessent, il restera un froussard toute sa vie et n'acceptera jamais un défi stupide, comme allé dans une maison soit disant hanté, pour se prouver le contraire.

    Cela le ronge et seulement Ran, en qui il apporte une entière confiance, arrivait à calmer ses craintes. Même pour ses parents, cela était assez difficile de le calmer lorsqu'il faisait des crises, ils leur faillaient beaucoup de temps et de câlin pour le rassurer, alors que la simple présence de Ran suffisait.


    B I R O M A N T I Q U E •

    Malgré tout, Ren est quelqu'un comme tout le monde qui peut tomber amoureux, homme ou femme peu importe, il n'est pas vraiment difficile, si la personne lui plaît énormément, c'est le principal. Ce qui l'attire chez une personne, c'est son caractère, sa façon d'être, sa façon de rire, d'être heureux, de vivre, le physique n'a pas vraiment d'importance pour lui. Si vous avez du mal avec votre physique, le jeune garçon ne manquera pas de vous rassurer, pour lui vous êtes une fleur, avec des qualités et des défauts et c'est comme ça qu'il vous aime. Petite anecdote, quand il était petit, il était amoureux de « la Rose », dans le petit prince, au point qu'il avait demandé à sa mère d'avoir une rose. Il l'a eu en graine et la chérie, lui parlant comme une personne, la protégeant des insectes et autres, jusqu'à qu'elle fane... Un moment bien terrible pour le jeune garçon à l'époque.

    Pour le sexe, c'est une autre histoire, pour lui, c'est au second plan, voire même inexistant. Quand les discutaient pars sur ce sujet, il n'est pas très à l'aise et évite à tout prit d'être interrogé sur ça. Était quelqu'un de pudique, se déshabiller pour le sport où se changer devant les autres est déjà bien assez difficile que ce soit dans les vestiaires ou dans la chambre. Alors ne comptez pas trop sur lui pour aller au 7e ciel, surtout que l'expérience n'est pas non plus au rendez-vous. Les personnes qui se vantent d'avoir de nombreuses conquêtes, il ne les aime pas et ne comprend pas l'intérêt de coucher avec beaucoup de personnes. Les dragueurs ou les dragueuses, il ne sait pas trop comment réagir avec eux, ni comment prendre les choses. La plupart du temps, il croit que c'est une blague et remballe bien vite la personne, mais si la personne s'intéresse vraiment à lui, il se sentira à la fois touché et gêné.

    Mais amoureux ou non, le jeune garçon démontrera une grande tendresse envers les personnes qui sont proches de lui. C'est un peu son côté attentionné et nounours, il ne fera pas le premier pas, mais si vous désirez un câlin ou un peu d'affection, il sera là, tout comme les moments de déprime ! Vous pouvez compter sur lui pour vous soutenir, il fera en sorte que vous retrouver le sourire parce que la tristesse n'est pas quelque chose qu'il aime voir sur le visage des gens. Si vous êtes malade, il vous apportera les cours, vous fera un bon chocolat chaud et vous couvrira pour que vous n'ayez pas froid. Quitte à être un peu jaloux lorsque c'est quelqu'un d'autre qui s'occupe de vous. Une petite peur d'être remplacé ne quitte jamais son esprit.



Physique

  • Ren se nourrit de façon équilibrée, ne grignote pas entre les repas et mange parfois une pomme dans la journée. Il court de temps en temps ce qui lui fait un peu de sport, mais il devrait sans doute garder un rythme régulier, dans tout le cas, cela à forger la carrure du jeune homme. Il a un poids tout à fait correct qui est de 67 kg pour une taille de 175 cm, il est plus grand que son grand frère ! Sois 5 cm d'écart. Une corpulence qui est dans la moyenne, le corps légèrement sculpté par le sport.

    Il possède néanmoins de nombreux points communs avec son frère, ils ont tous les deux des cheveux de couleur naturellement noirs. Ceux de Ren sont lissés, les mèches peuvent avec des tailles variables et peuvent même être un peu rebelles à certains endroits ! Mais en règle générale, ses cheveux sont mis long, s'arrête au niveau du coup, au niveau du visage, les mèches s'arrêtent au niveau du nez. Il a des yeux en amande et de couleur marron, mais il trouve que cette couleur est trop classique et n'a pas l'impression d'être physiquement unique, il lui arrive donc parfois de porter des lentilles de couleur, qui peut être assortie à un évènement particulier, à sa tenue ou encore celons la saison, cela peut aller aux couleurs naturelles, comme le vert ou bleu, à des couleurs un peu plus fantaisistes. Sa peau est d'un beige plutôt pâle, avec des lèvres fines et un peu plus foncée pour la couleur. Il ne porte pas de tatouage, mais il trouve ça magnifique et aimerait sans doute s'en faire un quand il aura décidé de ce qu'il voudrait.

    Au niveau des vêtements rien de très farfelu, comme pour son grand frère, il porte des tenues plutôt simples et épurées. Pas de chose trop extravertie, à la limite, les sweat-shirts avec des oreilles sur la capuche pourquoi pas ! Il aime bien ! Cela renforce son côté mignon, mais ne lui dite surtout pas ça... Sinon en général, chemise ou t-shirt pour le haut, principalement des pantalons en jean pour le bas, slim ou autres peu importe. Pour les pieds, converse ou basket, ça lui convient. Pour les couleurs, tout dépend de son humeur et de la saison. Au printemps et à l'été, il aura tendance à porter plus de couleur qu'à l'automne et à l'hiver. Il n'a pas vraiment de style particulier, parfois, il se dit que ça ne lui ira tout simplement pas, avec un peu d'encouragement, il tentera peut-être d'autre style.


Histoire

  • P E R E            &           M E R E •

    Ren est né dans une ville japonaise nommé Makita, c'est une ville située dans la banlieue ouest de Tokyo. Son nom signifie « Lotus », c'est ça douce mère, Mika, qui l'a choisi en référence aux lotus du parc de Chiba. Se situant à l'est de Tokyo, la préfecture de Chiba est la ville natale de la jeune femme. À ses débuts, elle travaillait dans une boutique de fleurs, en tant qu'employé, qui proposait des bouquets et autres décorations floral pour tout type d'évènement. L'entreprise voulant s'étendre, elle voyagea parfois dans les alentours de Tokyo pour le travail. C'est durant un séjour à Makita qu'elle rencontra la personne qui allait être son époux.

    Cet homme, au nom d'Atsuo, travail dans l'observatoire astronomique national du Japon. Il élève seul un fils qui avait à l'époque 2 ans seulement, la mère ? Elle n'était plus de ce monde. Ils n'étaient pas mariés, mais vivaient ensemble, du moins essayait, car la jeune femme vivait dans la ville de Shizuoka où elle travaillait en tant qu'infirmière dans un hôpital. Chacun aimait son travail et aucun n'était prêt à le quitter pour aller déménager chez l'un ou l'autre. C'était une relation à distance plutôt conflictuelle et la venue de leur fils n'allait rien arranger. Il se nommait Ran, ce qui signifie « Orchidée », à croire que c'est une tradition familiale de donner des noms de fleurs aux enfants.

    Malheureusement, la jeune femme n'a pas supporté son nouveau rôle de mère, la venue de Ran n'était pas prévue et entre le travail, les problèmes avec Atsuo, cela devenait trop compliqué à gérer. Elle a subi ce que de nombreuses femmes ont après un accouchement, un baby-blues, mais chez elle, cela c'était changé petit à petit en dépression post-partum, ce qui devenait plus compliqué à gérer. Cela survint généralement 4 semaines après la venue du petit. Elle a essayé, elle s'est battu, elle a demandé de l'aide, mais elle n'y arrivait pas, elle n'y arrivait plus, elle était trop épuisée pour continuer. Elle est donc partie, pour régler ça sa manière, dans la forêt Aokigahara. Ran n'a jamais entendu parler de sa mère, il ne sait même pas qu'il en avait une et son père préfère éviter de lui en parler pour qu'il ne se sent pas coupable de la mort de sa mère. Ran était bien trop innocent et fragile pour être mis face à la mort.

    Cela fait donc 2 ans qu'Atsuo élève seul son fils, sa rencontre avec Mika débuta comme un bon nombre de rencontres, tout à fait par hasard. C'était un jour où il pleuvait, l'homme prenait une pause avec des collègues un café du coin, assez loin de son lieu de travail, mais les boissons et les gâteaux étaient tellement bons ! Il n'avait pas vu l'heure passée et quand il s'était rendu compte qu'il allait être en retard, il s'est vite dépêché. Astuo s'était levé en prenant sa tasse de café, voulant le finir au plus vite en marchant vers la sortie, mais il percuta la jeune demoiselle, lui renversant ce qui restait de boisson sur elle ! Qu'est-ce qu'il était désolé... Il s'est excusé au moins une dizaine de fois, mais il ne pouvait pas rester plus longtemps et devait vite retourner au travail.

    C'est en revenant dans les jours suivants, qu'Atsuo remarqua Mika parmi les clients. Se sentant encore coupable, il voulait se faire pardonner comme il se doit, il s'était donc approché de la table et lui avait proposé une boisson qu'il offrait. À partir de là, le temps a fait son œuvre ! Tous les jours, ils se retrouvèrent aux cafés après leur travail. Une semaine après que Mika du retourner à Chiba, ils continuèrent à discuter à travers les réseaux sociaux. Douze mois après, Mika décida de déménager, venant s'installer avec lui à Makita et ouvrit sa propre boutique de fleurs. Elle s'est occupée de Ran comme son propre enfant, de quoi rendre heureux le jeune garçon qui s'était toujours demandé pour les autres avaient une maman et pas lui. Et an plus tard, Ren vint au monde tôt dans la matinée du 10 juillet. Les parents eurent la nouvelle comme quoi Ren ne prononcera jamais ses premiers mots à cause d'une malformation et aucune opération chirurgicale ne pouvait être apportée pour le soigner, cependant, il n'avait aucun problème avec ses autres sens, lui permettant d'avoir une bonne compréhension de ce qui l'entoure. La famille appris tout de même, avec l'aide d'une éducatrice, le JSL, le Japanese Sign Langage, c'est tout simplement le langage des signes japonais. Ils l'utilisent régulièrement au sein de la famille, plus simple de communiquer.



    R A N •

    Le grand frère de Ren est un jeune homme bien étrange et unique. Ran à deux ans de plus par rapport à son petit frère, si on doit continuer à les comparer, il est un peu plus petit que Ran, les cheveux de ce dernier sont de couleur noire qui est la couleur naturelle tout comme ses yeux ! Il teint souvent sa chevelure en blanc, c'est une couleur qu'il aime beaucoup, la liant souvent à la pureté et à la douceur. Pour les yeux, contrairement à son petit frère, il ne met pas de lentille. Ran possède un appétit d'oiseau, son régime alimentaire c'est presque du végétalisme, mais il n'est pas adepte de cette façon de se nourrir, appréciant de temps en temps un morceau de viande bien saignant ! De ce fait, il est bien plus maigre que Ren. Leur style vestimentaire se ressemble un peu, des choses simples et épurées, à la seule différence que Ren porte un peu plus de couleur que son grand frère qui reste dans les tons pastels et blanc.

    Ran n'a jamais connu sa mère biologique, son père s'est bien gardé de lui en parler pour le préserver. Pendant deux ans, ce fut son père qui l'éleva seul, durant l'année, il rencontra Mika et cette dernière s'intégra dans la famille un an après. Le jeune garçon l'a toute suite adoptée comme étant sa mère et fit la connaissance de Ren qui arriva dans l'année qui suivit. Malgré son jeune âge, Ran commença alors son rôle de grand frère, au début, c'était simplement le fait de lui apportait un jouet ou une peluche et d'éviter qu'il pleure. Puis plus ils grandissaient, plus il prenait son rôle très à cœur, surtout lorsqu'il fut en âge de comprendre le handicape de son jeune petit frère.

    l est la douceur incarnée aux yeux de Ren, ses gestes et ses paroles étaient lents, mais cela lui allait bien. Il n'était pas du genre à se précipiter pour une quelconque raison. Il avait un côté rassurant, Ran était toujours là pour l'encourager. Lors de ses premiers, pas, c'est Ran qui l'avait aidé à avancer pendant que papa et maman filmaient l'évènement, lorsqu'il avait peur Ran essayait de le rassurer en lui donnant sa peluche préférée ou en lui faisant tout simplement un câlin réconfortant, s'il avait mal, même pour un rien, il courait chercher les parents ! Ran est aussi un grand rêveur qui avait beaucoup d'imagination, lorsqu'il s'en souvenait, il racontait les rêves qu'il faisait à Ren.

    Durant leur scolarité, ils ont partagé la même maternel et primaire, Ran a été à ce moment très important car il servait d'intermédiaire entre les autres élèves et Ren. Défendant même ce dernier contre les mauvais garnements qui n'hésitaient pas à l'embêter ! Le collège fut un peu plus compliqué, Ren subit de nombreuses moqueries de ses camarades à cause de sa peur du noir qui une peur souvent assimilée aux enfants. Le surnom « Froussard » revenait assez souvent, mais il en avait que faire puisqu'il y avait Ran. Il l'aidait pour ses devoirs, l'encourageait pour les révisions des leçons et les rares amis que son grand frère avait, était aussi un peu les siens.

    Cependant, durant cette période de collège, ses professeures lui ont souvent reproché le fait qu'il s'endormait profondément en cours, un sommeil pouvant durer quelques secondes ou même plusieurs minutes ! À ce moment là, personne ne se doutait que c'était de l'hypersomnolence, il a fallu qu'il fasse une crise de cataplexie, provoquer par la pression des professeurs, de sa famille et du grand stress d'un examen qui pouvait lui permettre d'intégrer un lycée. Son entourage fut alors très inquiet et il eut des examens à l'hôpital, ainsi que des rendez-vous avait un neurologue. Il fut diagnostiqué narcoleptique et eut un traitement permettant de réduire ne serait-ce que les symptômes de la maladie.

    Un traitement que Ran suivit à la lettre, sans se plaindre de quoi que ce soit. Cela dépendant sans doute des personnes, mais il prend plutôt bien la maladie et ne voit pas pourquoi cela l'empêcherait de continuer sa vie normalement. Il a été prévenu, cela allait être difficile que ce soit au niveau scolaire ou au niveau du travail, mais il ne s'inquiète pas. Lorsque l'établissement et le corps enseignant est prévenu, les études se passent bien, le jeune homme bénéficie d'ailleurs PAI, projet d’accueil individualisé, lui permettant de bénéficier d’un tiers de temps supplémentaire afin de passer des contrôles et des examens.

    C'est aussi grâce à ça que Ren admire beaucoup son grand, le fait qu'il a envie d'aller toujours de l'avant malgré son handicap. Il montre d'une certaine manière qu'il ne faut jamais baisser les bras, rien ne semblait arrêter Ran dans son envie de forger sa vie comme il l'avait décidé. Les frères partageaient en quelque sorte un point commun, si Ran était pendant longtemps un guide et un protecteur, Ren n'hésita pas à lui rendre la monnaie de sa pièce en prenant soin de lui en retour. Que ce soi de veiller sur lui pendant qu'il dort ou de l'aider dans ses cours. Si quelqu'un, qui ne les connaît pas, les rencontrait, il pourrait très bien penser qu'ils sont jumeaux tellement ils sont proches et presque inséparables.

    C'est avec se soutient mutuel quel est deux frères s'avancèrent dans leur étude. Ran fournit un travail excellent malgré sa maladie, il était bien déterminé à réussir. Pour le féliciter de ce travail et de cette motivation, ses parents lui payèrent l'inscription dans la grande Université de Genève, c'est la troisième plus grande université de Suisse qui propose de nombreuses branches d'études, de diplôme et d'ouverture pour une poursuite d'étude ou un travail. De nombreux étudiants viennent des quartes coins du monde, c'est avec une grande fierté et honneur que Ran allait rejoindre la faculté des sciences, mais c'est aussi avec un gros pincement au cœur qu'il du se séparer de son frère.



    R E N •

    Quand son père l'a prit dans ses bras pour la première fois, il s'était dit que ce petit bonhomme sera tout aussi unique que son grand frère. Tout ce qu'il voulait, c'est que sa petite famille soit heureuse, c'était sans doute son but dans la vie, car rien ne vaut le plaisir que de voir une enfant sourire. Et des sourires il a essayé d'en faire apparaître, avec Ran c'était facile comme tout, leurs relations étaient déjà très proches, avec Ren, il sentit que cela allait être une autre histoire.

    Quand Ren était enfant, il n'y avait rien de bien compliqué, lorsque quelque chose lui plaisait ça se voyait à son grand sourire sur le visage et lorsque u contraire, ça lui déplaît, il boudait comme n'importe quel gamin de son âge. Il avait un côté sage et tranquille lorsqu'il était en présence de son frère, mais comme tous les enfants, ils avaient besoin de se dépenser et leur père profitait de son temps libre pour jouer avec eux, les emmenant principalement au parc pour qu'ils puissent jouer avec d'autres enfants de leur âge. Il remarqua bien vite que Ren se montrait assez réservé et timide envers les autres enfants, quitte à jouer un peu à l'écart ou à rester caché derrière son frère, il avait beau l'encourager et le rassurer, rien n'y fait. Le jeune garçon préférait jouer avec des personnes qu'il connaissait plutôt qu'avec des inconnus.

    Quand Ran jouait avec d'autres enfants, soit Ren l'accompagnait sans grand enthousiasme, soit il restait près de son père, chose qui arrivait assez régulièrement. Et c'est même resté le cas pour une quelconque sortit, que ce soit pour aller en course, une simple balade ou aller à l'école, il restait la plupart du temps caché prêt de son père, pendant que Ran marchait joyeusement devant. C'est sans doute ce qui les a rapproché, quand on est petit les adultes paraisse tellement géant. D'une certaine manière ça rassurait le petit Ren, il voyait en son père un géant capable d'affronter n'importe quel danger ! C'est lui qui, tous les soirs, venait s'assurer qu'aucun monstre se trouvait sous son lit, qui lui racontait de nombreuses histoires fantastiques d'un petit héros affronter les ombres et qui venait le réconforter à chaque fois qu'il faisait un cauchemar.

    En grandissant et en entrant dans l'adolescence, Ren a commencé à se détacher de lui, juste pour faire bonne impression face aux autres. Très sensible aux moqueries, il ne voulait pas qu'on le voie encore coller à son père. Il s'intéressa même très peu à lui et à son travail, les étoiles, les galaxies ce n'était pas son truc, il lui demandait rarement comment c'était passé la journée, s'il allait bien. Il s'enfermait juste un peu plus dans sa bulle, ce que son père n'acceptait pas et cela à toujours était le sujet fâcheux entre eux. Ren se sentait bien et en sécurité dans cette bulle et lui, il voulait le faire réagir un peu, le bouger, lui faire découvrir le monde, le vrai. Il avait déjà songé à le mettre dans un internet pour essayer de couper le cordon, chose qui a été maintes fois refusée par sa mère qui était bien trop gentille. Il était réellement le seul membre autoritaire dans la famille.

    Personne n'aime être le méchant flic, mais parfois, c'est nécessaire surtout pour remettre sur le droit chemin un enfant. Lorsque Ren ne voulait pas obéir à un ordre il était là pour hausser le ton et faire en sorte que l'ordre soit exécuté, il veillait à ce qu'il travaillait bien, terminant les devoirs à l'avance et correctement, lui fait réviser les leçons et l'emmenait au moins une fois par semaine faire un tour dans un parc pour qu'il arrête d'être enfermé dans sa chambre. Ren faisait tout ça un peu à contre cœur, avoir un parent sur le dos n'était jamais agréable rendant la tâche, mais il savait qu'il n'était pas assez têtu et fort pour tenir tête à son père, les batailles étaient perdues d'avance. C'est pour cela que lorsqu'il lui demandait si la journée, c'était bien passé, le jeune garçon lui répondait la boule au ventre que non. Comme tous les jours. Il aimait étudier, vraiment, mais il détestait le collège. Les enfants sont si cruels et détestables, lorsqu'il y en avait trop bizarre à leur goût, les moqueries allaient et venait.

    Au fond, il sait que parfois, il fait des choses stupides. S'il pouvait parler il dirait sans doute merci à son géant protecteur, pour toutes les fois où il la grondait, mais surtout pour toutes les fois où il l'avait écouté à travers son silence. Son père le connaissait vraiment par cœur, il reconnaît les gestes et le regarde qui peut en dire bien plus que des mots. Ainsi, quand Ren au regard perdu, regardant l'horizon, cela signifie que quelque chose ne va pas, quand il baisse les yeux, c'est qu'il est désolé ou triste, mais ce qu'il préfère, c'est lorsqu'il le voit sourire, que ce soit après une discussion ou un simple moment de réconfort. C'était la chose la plus simple que Ren pouvait lui offrir en guise de merci.


    *   *
     *

    Lorsque sa mère le prit dans ses bras, le médecin lui avait révélé qu'il ne pourra jamais prononcer ses premiers mots, elle, c'était dit que cela allait être difficile pour lui, comme pour elle. Ren a été sa première naissance, elle l'a porté pendant neuf mois dans son ventre, bien au chaud et à l'abri du danger. Elle aimait la sensation que lui procurait le fait d'avoir un petit être en elle, elle lui avait tellement donné d'amour et de bienveillance avant qu'il arrive au monde qu'elle a du procédé à une césarienne parce que Ren ne voulait pas sortir non plus. Il aimait trop ce cocon qu'elle lui avait fait.

    Pour Ren, sa mère est un peu comme la Lune de Ran, c'est une personne réconfortante et rayonnante, veillant en silence que leurs amours soient heureux tout simplement. La jeune femme ne négligeait pas Ran à cause du problème de son petit frère, elle faisait de son mieux en tant que jeune maman, mais elle savait que Ren avait besoin d'un peu plus d'attention et puis, elle avait encore du mal à couper le cordon. Elle était beaucoup trop gentille, faisant tout pour qu'il ait le sourire et que rien de mal lui arrive, elle voulait qu'il se sente comme un enfant normal, oubliant parfois qu'il faut dire non et laisser l'enfant prendre des risques pour qu'il se forge.

    Elle l'aimait tellement, mais le fait qu'elle ne l'entendra jamais pleurer, crier ou rire l'affectait beaucoup. Au point de ce demandé si cela n'était pas de faute, aurait-elle fait quelque chose de travers pendant la grossesse ? Elle se posait tout le temps cette question lorsque son regard se posait sur son fils, qui grandissait sous ses yeux. Son père, son frère riait aux éclats et lui, il ne faisait que sourire en guise de réponse. Ce que faisait la mère était pour son bien, d'après elle, c'était une manière de se faire pardonner, mais cela fit l'effet inverse. Ren sentait bien que sa mère était triste, il le remarquait à chaque fois qu'elle l'observait, le regard ne ment presque jamais.

    À cause de cette impression d'être différent et de cette peine que possède sa mère, Ren a été assez complexé par son handicape et cela a sans doute contribué à son côté timide, se mettant à l'écart des autres. Si la maternelle était plutôt tranquille, ce fut à partir de la primaire que les enfants ont commencé à l'embêter et durant le collège où il s'était senti le plus mal et cela juste à cause de cette sensation de ne pas être comme les autres et donc d'être à l'écart.

    Tout comme avec son père, il a essayé de ce détaché un peu de sa mère pour paraître un peu plus fort et se sentir un peu plus indépendant, ce qui avait tendance à la blesser grandement, pensant davantage qu'il lui en voulait beaucoup. De plus, Ren se confiait bien plus à son grand frère et à son père, se sentant plus à l'aise à parler d'un quelconque problème avec un garçon qu'avec une fille. De ce fait, la communication entre sa mère et lui était assez difficile, il lui parlait rarement quand quelque chose n'allait pas, ne lui donnant que les réponses positives pour qu'elle ait l'impression que tout va bien.

    Cela aurait pu rester ainsi, mais par chance, un élément les a rapprochés. Si Ran était attiré par le domaine dans lequel travaillait son père, pour Ren, c'était plus celui de sa mère. C'était une simple fleuriste, mais le jeune garçon appréciait beaucoup les couleurs, les formes et le parfum que les fleurs apportaient. Il venait souvent l'aider dans la boutique et quand il avait du temps libre, il lisait tous les bouquins concernant l'univers des plantes disponibles dans le magasin. Cela commence toujours par la découverte dans des livres, ce qui attirait le plus dans cet univers, c'était ce silence qu'ils avaient en commun. Les plantes vivent dans un monde entouré de bruits, mais eux, ils sont plongés dans un profond silence, un peu comme Ren. Au début, il ne s'intéressait qu'aux fleurs, plus particulièrement aux fameux langages qu'elle offrait. Cela va peut-être vous paraître ridicule, mais Ren prit ça très au sérieux et vit dedans comme un moyen de communiquer avec sa mère, même si certaine signification n'était pas fixée.

    Ainsi, quand il est triste, les fleurs d'aloès, de Jacinthe pourpre ou encore fleur souci fait leur apparition, sois sur une table, sur son bureau ou alors il lui offre directement. Fleur de saxifrage, fleur de poirier pour donner une marque d'affection et une jonquille pour en réclamer. De l'ajonc pour sa colère, gerbe d'or pour l'encourager, ainsi de suite, celons la saison et si au début cela permettait simplement à Ren de communiquer avec sa mère, cette dernière s'y prêta au jeu, cette façon de faire passer un message était devenu un peu leur code secret et les a rapproché. Voyant son intérêt pour les plantes, la jeune femme lui offrait souvent des livres dans ce domaine en essayant d'élargir le sujet, autre que les fleurs et fut la première à lui conseiller d'aller plus loin dans ses études que de devenir fleuriste comme elle. Si Ren avait l'impression de faire partie de ce monde végétal silencieux, pour sa mère, il était la plus belle et unique des fleurs.


    *   *
     *

    Quand Ran à prix pour la première fois son petit frère dans ses bras, il s'était dit qu'il ferait tout son possible pour être le meilleur grand frère et pour Ren, c'était exactement le cas. Ils étaient toujours fourrés ensemble d'est où c'était possible, même s'il arrivait parfois que Ran allait s'amuser avec d'autres enfants. Si on ne les connaissait pas, on pourrait facilement croire qu'ils sont jumeaux, tellement ils étaient proches.

    Son grand frère était son pilier, si à la maison les parents apportaient du réconfort, à l'école, il y avait seulement Ran pour le soutenir. Il lui servait d'interprète pour les autres étudiants, le protégeait contre ceux qui se moquaient, l'encourageait pour les études, un travail ou un examen et l'aidait si besoin. Il était toujours là pour lui et il lui avait promis que cela resterait ainsi. À la maison ils jouaient beaucoup ensemble, en extérieur cependant, Ran allait bien plus jouer avec les autres enfants que Ren. Mais cela ne changera rien sur le fait qu'ils étaient les confidents de l'un et de l'autre, Ren avait l'impression que personne d'autre ne pouvait mieux le comprendre à part son frère, ils discutaient de toute et de rien. S'il voyait en son père un protecteur et sa mère une fleur aimante, Ran était un ange gardien à ses yeux, c'était la personne qu'il admirait le plus. Il n'y avait presque jamais de dispute entre eux et contrairement avec ses parents, Ren ne voulait absolument pas couper ce lien particulier qu'il y avait entre eux et étant bien conscient de cela, Ran n'hésitait pas à prêter main-forte à ses parents lorsque le jeune homme refusait d'obéir.

    Pendant de nombreuses années, il a été un grand frère exemplaire pour Ren et le diagnostic que sa maladie n'allait pas l'empêcher de continuer, mais cela permit à Ren d'être à son tour un frère remarquable. Il veillait sur lui lorsqu'il s'endort, quitte à parfois le transporter sur son dos pour l'emmener dans un endroit plus sur Ran n'est pas très lourd alors il n'a pas trop de soucis pour le transporter, c'était limite, il avait une petite couverture pour qu'il n'ait pas froid. Il lui rappela aussi de bien prendre ses médicaments, de peur qu'il oublie et que cela provoque quelques problèmes de santé, du coup, il en a toujours dans son sac si jamais Ran n'en a pas sur lui. Il l'aida aussi pour les devoirs et les révisions, la fatigue pouvant le déconcentrer et l'encouragea à son tour pour les examens. Il lui rendait tout simplement la monnaie de sa pièce en reprenant exemple de ce que Ran avec fait pour lui, devenant à son tour l'ange gardien de son ange.


    *   *
     *

    Quand Ren a pris pour la dernière fois son grand frère dans ses bras, ce dernier s'apprêtait à prendre l'avion pour la Suisse et rejoindre la grande Université de Genève. Un avion qu'il a failli rater, si bien l'au revoir était difficile pour Ren, qui refusait de le lâcher, mais il savait très bien que c'était une belle occasion pour son frère et que l'empêcher de partir serait très égoïste de sa part. C'était un cadeau d'anniversaire de la part de leurs parents, pour fêter les 20 ans de Ran, le faisant devenir majeur et son gros travail durant ses études, malgré les problèmes de santé. Si le départ fut très difficile, les jours qui suivirent le furent tout autant pour Ren.

    Privé de son guide qu'il ne pouvait que contacter à travers les réseaux sociaux et les mails. Le jeune garçon s'était senti bien seul et perdu durant le reste de ses études, se refermant un peu plus au fil du temps. Même si les amis de Ran essayaient d'aller vers lui, il n'arrivait pas ou avait du mal à discuter avec eux, ne sachant pas vraiment comment s'y prendre. Cette baisse de confiance avait eu des répercussions dans son travail et sa motivation, bien conscient de cela, les parents ont tous fait pour lui remonter le moral et l'encourager. La plus grande motivation était que si Ren travaillait aussi bien que son frère, il pourra le rejoindre dans l'université afin d'approfondir ses études en botanique. Cela avait fait l'effet escompté, mais pas du tout suffisant. Ren n'allait pas revoir son frère d'aussitôt, ses notes étant bien trop fiables encore pour intégrer l'université. Il n'avait pas d'autre choix que d'aller en Prépa.

    Lorsqu'il prit pour la dernière fois sa mère dans ses bras, il était sur le point de partir pour un long trajet jusqu'à la ville de Matsue. Une ville située en bord de mer, très prisé par les touristes dû à ses nombreux monuments culturels. C'était son père qui avait insisté mainte et mainte fois pour l'emmener loin de la maison, et cela, pour principalement de le faire sortir de sa zone de confort, de le faire réagir un peu plus et de le rendre un peu plus autonome. Sa mère qui avait pendant longtemps dit non avait fini par céder à contre cœur, car au fond, elle savait que cela ferait du bien à Ren.

    De plus, il ne partait pas à l'autre bout du monde et il ne sera pas seul. Son parrain, un très vieil ami du père, avait déménagé dans la ville de Matsue il y a quelques années, suite à la venue de son premier enfant et travail là-bas en tant que gardien de nuit dans un musée. Lui et sa conjointe connaissaient très bien la famille et acceptèrent volontiers de prendre soin de Ren le temps de ses études. Ainsi, le jeune garçon n'allait pas être complètement perdu, même s'il dort la semaine à l'internet de l'établissement, le week-end il pourra profiter d'être avec de la famille.

    Lorsque Ren prit une dernière fois son père dans ses bras, ce dernier allait reprendre le chemin du retour. Il avait passé un peu de temps avec la famille d'accueil, discutant d'un peu de tour et profitant d'un dernier moment avec son fils. Il savait que le début allait être bien difficile, mais cela été nécessaire, il fallait qu'il prenne du recul et se détacher un peu de son monde. Il fallait que l'oisillon apprenne enfin à voler de lui-même.



Joueur

  • Prénom/Pseudo : Sandra (surnom Ange, Echo ou Hizonde)
  • Âge IRL (obligatoire) : 23 ans
  • Comment vous nous avez trouvé : Dans un top-site
  • Souhaitez-vous être guidé et aidé par un(e) parrain/marraine sur le forum et pour la présentation de votre personnage :  Non merci, mais je n'hésiterais pas à demander de l'aide si besoin.
  • Membre occasionnel (au moins une réponse Role Play tous les 3 mois, 1 fois par mois sur le forum, 1 fois sur 30 jours sur la Chat-Box en fonction des présents) ou bien membre permanent (une réponse Role Play au maximum toutes les 3 semaines, 1 fois par semaine sur le forum, 1 fois sur 10 jours sur la Chat-Box en fonction des présents) : Occasionnel.


  • Qu’attendez-vous du forum ? Avez-vous des demandes particulières ? Des questions ? Un vœu à exaucer ? Rien de spécial à part passer un bon moment parmi vous.

  • Lecture et approbation du règlement : Lu et approuvé

  • Un petit mot de fin ? Un ancien ou un second compte d'un membre ? Je suis toute nouvelle parmi, mais j'ai déjà eux de nombreuses expériences en RP !


Dernière édition par Ren Tomoharu le Lun 13 Aoû - 22:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Directeur
Le Fondateur - Le Directeur

avatar

Masculin Messages : 362
Date d'inscription : 29/11/2011

Feuille de Personnage
Âge : 52 ans
Club :
Logement (avec numéro): Appartement 0

MessageSujet: Re: J'aimerais pouvoir crier } Ren Tomoharu [Etape "Modifications"]   Mar 17 Juil - 14:35

Bonjour Tomoharu-San,

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le forum Matsue et vous remercions concernant la rapidité de rédaction de votre présentation. Nous aimerions avoir quelques éclaircissements concernant certains points avant de pouvoir vous accueillir officiellement parmi nous.

Il s'agit de pistes via des questionnements pour vous aider approfondir votre personnage. Il n'y a aucun jugement de notre part.

Carte d'Identité

  • Auriez-vous un lien URL à nous transmettre concernant l'auteur ou les auteurs des avatars que vous utilisez ?
    L'un des avatars proposés représente un homme avec quelques d'écailles, à première vue. Par respect du règlement intérieur concernant les avatars, nous ne pouvons l'accepter par caractéristique non humaine visible. Nous vous remercions de le retirer.
  • A la suite de quelques recherches, la description de l'orientation sexuelle de votre personnage correspond au pan-romantique.
  • En partant de la section Caractère, nous serions plus à même de qualifier votre personnage d'imaginatif et d'enfantin que paranoïaque. Dans la même optique, il semble plus timide que calme.


Caractère et Physique

  • Vous exprimez que votre personnage est un être curieux. Pourriez-vous développer ce trait de caractère en quelques lignes, s'il vous plait ?
  • Qu'entendez-vous par l'indication "son audition s'améliore" ?
  • La jalousie ressentit par votre personnage à l'idée qu'une autre personne soit attentionnée envers l'un de ses proches peut être une manifestation de son manque de confiance et d'une possible peur d'être remplacé. Qu'en pensez-vous ? Si vous êtes d'accord avec notre réflexion, pourriez-vous modifier ce passage en conséquence, s'il vous plait ?
  • Comment votre personnage est-il sous le joug de la colère, de la tristesse, de la joie et qu'est-ce qui peut l'amener à ses fortes émotions ?

  • Pourquoi votre personnage porte-t-il des lentilles et de tant différentes couleurs ? Depuis quand le fait-il ?
  • Vous expliquez que votre personnage est timide et avec son aphasie, il se retrouve être à l'écart des autres, est méfiant. Le trait calme que vous avez employé dans la section Carte d'Identité est potentiellement l'image qu'il peut donner aux autres. Si vous êtes en accord avec notre point de vue, pourriez-vous l'émettre en deux, trois lignes, s'il vous plait ?


Histoire

  • Combien de temps s'écoule-t-il entre la rencontre, le début de la relation à distance entre les parents de votre personnage jusqu'au déménagement de sa mère à Makita ?
  • A la suite de recherches, la narcolepsie est une maladie rare, potentiellement héréditaire par plusieurs cas familiaux recensés. Elle est latente et est déclenchée lors d'un événement traumatisant, diagnostiquée souvent sur le tard, à l'âge adulte. Les symptômes comme le relâchement musculaire, les hallucinations, la paralysie du sommeil favorisent de grandes angoisses et une peur de s'endormir. Les personnes atteintes de cette maladie développent une grande dépression.
    Nous vous conseillons véritablement d'éviter que le frère aîné de votre personnage en soit atteint pour qu'il puisse être son soutien comme vous le souhaitez. Nous vous remercions de modifier votre histoire en conséquence.
  • Concernant l'aphasie de votre personnage, pour la cohérence, pourriez-vous indiquer que sa malformation des cordes vocales ne peut être atténuée par aucune opération chirurgicale, s'il vous plaît ? De même, auriez-vous l'amabilité de préciser que votre personnage et sa famille apprennent le langage des signes pour communiquer ?
    Egalement, il serait judicieux d'indiquer qu'au départ de sa scolarité, un(e) éducateur/éducatrice spécialisé(e) lui est assigné pour aider les autres élèves à appréhender le langage des signes et son handicap. Quelles relations la famille de votre personnage et lui-même ont-ils avec elle/lui ?
    Par la suite, un ordinateur portable avec un logiciel énonçant ses écrits oralement, remplacerait l'éducatrice et un cours sur le langage des signes serait organisé pour une communication avec ses camarades. Une application sur son téléphone, en rapport avec le logiciel de son ordinateur, permettrait à votre personnage de communiquer en dehors des cours avec ses camarades et les employés.
  • Quels liens votre personnage a-t-il avec sa mère et son père, dans son enfance et son adolescence jusqu'à aujourd'hui ? Comment ont-ils pris sa malformation et le handicap qui en découle ? Comme votre personnage lui-même vit-il sa différence ? Que ressent-il quand son frère accepte d'entrer à l'Université de Genève, surprise de ses parents, malgré le lien qui les unit et qu'il a toujours été son soutien ?
  • Parvient-il, dans son enfance jusqu'à aujourd'hui, à se lier d'amitié avec quelques camarades d'école ? S'est-il lié avec plus ou moins d'affinité avec certain(e)s ami(e)s de son frère ? Ont-ils encore des contacts ?
  • Votre personnage souhaite travaille dans le domaine des plantes. Cependant, vous n'exprimez peu ses forces, ses faiblesses dans les matières scolaires et ses préférences. Pourriez-vous ajouter ces points en deux, trois lignes, s'il vous plait ?
  • Le départ de son frère pour la Suisse a été un bouleversement pour lui jusqu'à en échouer ses concours d'Université. Cependant, la ville de Makita est à environ cinq heure de route de Matsue. Des écoles préparatoires pour préparer les concours universitaires plus proches du domicile familial existent et même si le père de votre personnage sait les capacités de son fils, il n'en oublie pas son handicap et sa personnalité. De votre point de vue, est-ce qu'il serait possible qu'un proche de la famille (ami ou membre) logeant à Matsue pour son travail depuis peu et dont votre personnage a un minimum confiance, propose de l'héberger et l'aider permettant à son père de l'y envoyer ? Si vous êtes en accord avec notre point de vue, pourriez-vous développer les liens de cet ami ou de ce membre de la famille avec les parents, le frère de votre personnage et lui-même, s'il vous plait et modifier la fin de la section Histoire en conséquence ?


Forme:
 

Nous vous remercions par avance des ajouts et des modifications partant de nos interrogations et pistes données. Si vous avez des questions, vous pouvez nous les envoyer par Message Privé ou contacter Bellucci-Sama. En cas d'absence de notre part, nous lui avons envoyée une copie de notre réflexion sur votre personnage.

Bien à vous,
Le Directeur
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-matsue.forumgratuit.org
 
J'aimerais pouvoir crier } Ren Tomoharu [Etape "Modifications"]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Réécriture et modifications des rôles
» Les femmes noires au pouvoir ...
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Matsue :: La Réglementation :: L'Inscription :: Inscription des Personnages-
Sauter vers: